Monde souterrain

La formation de la grotte

Une histoire d’eau et de calcaire

Le plateau calcaire du Bosc est fissuré aussi bien en surface qu’en profondeur : en ruisselant, les eaux de pluie chargées de CO2 pénètrent dans les fissures et dissolvent la roche. L’eau continue son travail de dissolution en agrandissant les fractures et en créant des cavités souterraines, dont celle de la grotte du Bosc. 

Les concrétions

Une diversité surprenante

Aujourd’hui, de l’eau circule toujours dans la grotte du Bosc, mais de façon beaucoup moins abondante que lors de sa formation. L’eau coule « goutte à goutte » et dépose une partie de calcaire : c’est ainsi que se forment les concrétions. 

À la grotte du Bosc, la diversité et l’étrangeté des concrétions est surprenante ! Le parcours de visite permet d’observer de très près le travail de l’eau et du calcaire : stalactites, stalagmites, colonnes, disques et même choux-fleurs ! 

 

Les chauves-souris

Reines des lieux

Depuis des décennies, la grotte du Bosc est le repère des chauves-souris. Elles aiment bien revenir à la fin de la saison touristique mais si vous visitez le site pendant les vacances de printemps, d’automne ou au mois de juin, vous aurez sans doute la chance de les apercevoir !