Au-delà d’un projet : une philosophie

Propriétaire de la grotte du Bosc depuis 2020, la CCQRGA porte un ambitieux projet de préservation et de développement autour d’un centre d’interprétation, d’un sentier pédagogique, d’outils de mesure, d’une aire de jeux,etc.  Au-delà d’un projet : une philosophie 

De la famille des amphibiens, la salamandre commune ou tachetée, peut être observée dans la grotte avec un peu de chance !

Un des atouts des gorges de l’Aveyron vient de l’identité de ses paysages calcaires. Point de hasard dans la singularité paysagère aux alentours de St Antonin. La rencontre de failles détermine l’emplacement du village, les caractéristiques de la roche associées à la tectonique et à l’érosion donnent une intéressante énergie aux paysages : gorges, corniches… Sans ces caractéristiques physiques, point de canoë, d’escalade, de spéléologie… 

Le but de ce centre d’interprétation est donc de permettre à quiconque de comprendre comment la géographie physique conditionne la géographie humaine et au-delà de créer et de renforcer la synergie entre ces deux entités indissociables. L’enseignement sera le principal axe de développement sur le site de la Grotte du Bosc et sur le plateau alentour. Pour mener ce projet dans de bonnes conditions, une mise à niveau de la Grotte du Bosc est absolument nécessaire. 

A l’heure où les défis écologiques prennent du sens pour une part croissante de la population, percevoir les échelles de temps géologiques est un levier essentiel pour prendre la mesure des impacts de nos modes de vie et des enjeux environnementaux. L’outil de médiation dans son ensemble, (visite de la Grotte du Bosc et des locaux, les sentiers pédagogiques) devra permettre aux visiteurs, individuels ou scolaires de se faire une meilleure idée des énergies et du temps nécessaires à l’apparition des paysages et de l’évolution de la vie sur terre. Ainsi, pour un prix le plus accessible possible, chacun pourra, suivant sa sensibilité, remettre en perspective les bouleversements de ces deux derniers siècles face aux centaines de millions d’années nécessaires à la constitution équilibrée d’un écosystème tel que la grotte. 

État des lieux : un patrimoine naturel à valoriser 

La Grotte du Bosc, ouverte au public depuis 1936, était encore exploitée en 2018 par un propriétaire privé dans les conditions des années 90. En moyenne, ces dix dernières années, le site recevait 6800 visiteurs par an. En 2020, la Communauté de Communes Quercy Rouergue et Gorges de l’Aveyron devient propriétaire du site qu’elle exploite en régie. Malgré une saison 2020 amputée par la crise sanitaire, nous avons accueilli cette année-là 7800 visiteurs. Le prix de la visite est le plus bas en France pour une grotte touristique avec visite guidée. 

L’essentiel de la clientèle est composé de familles avec enfants venant pendant les vacances scolaires, essentiellement en juillet et août. La capacité de quinze personnes par groupe est «un» facteur limitant, certes, mais gage d’un site à taille humaine. L’expérience de la grotte se limite à ce jour à une visite guidée de 45 min, introduite par un petit film. 

Objectifs : rendre ce patrimoine accessible dans les meilleures conditions 

Permettre aux visiteurs de passer la journée sur le site, étoffer l’offre, disposer d’outils tampons de manière à lisser les pics d’affluence et ainsi améliorer la capacité et la qualité d’accueil sur site. 

Le véritable potentiel de développement réside hors vacances scolaires. En lien direct avec la philosophie globale du projet, le développement de visites spécifiques à destination des publics scolaires est au coeur de la stratégie et devrait permettre de créer un lien, un attachement de notre jeunesse avec cet élément de notre patrimoine naturel. 

Actions concrètes incluses dans le projet : 

  • Construction d’un nouveau bâtiment d’accueil aux normes “handicapés“. 
  • Travaux d’aménagement et de valorisation de la grotte :
  • sécurisation, amélioration de la piste et de la capacité d’accueil, valorisation par l’éclairage… 
  • Réalisation d’un film pédagogique. 
  • Conception de supports adaptés aux PMR (Personnes à mobilité réduite) qui ne pourront pas visiter la grotte. 
  • Mise en place d’un sentier pédagogique entre les deux bâtiments avec de nombreux éléments de médiation scientifique. 
  • Mise à disposition de la clientèle d’un espace de restauration de type “snacking“ pour pouvoir lisser les flux de visiteurs sur la journée. 
  • Installation d’une aire de jeux pour enfants pour gérer l’attente, les flux et indirectement la capacité d’accueil. 
  • Création d’une maquette reconstituant le fonctionnement hydrogéologique actuel du plateau visible toute l’année, même par les randonneurs ne visitant pas la grotte. 
  • Mise en place d’un sentier karstique à l’échelle du plateau avec des panneaux d’interprétation. 
  • Étudier la Grotte du Bosc, le fonctionnement actuel et passé du karst du Bosc avec les scolaires, pour les scolaires, pour l’avancée des connaissances scientifiques et géographiques (par exemple, la qualification de la ressource en eau). 

Related Posts